Notre Islam

Added 12/5/2012



 

Qu’est-ce que l’Islam?

L’Islam n’est pas une nouvelle religion, mais la même vérité que Dieu révéla à travers tous les prophètes: il n’y a qu'un Dieu.
Pour le cinquième de la population mondiale l’Islam s’avère être à la fois une religion et un mode de vie complet adapté à l’humanité par notre Créateur.



Que veut dire “Islam”?

Le mot arabe “Islam” veut simplement dire “soumission dans la paix”. Au sens religieux cela veut dire une soumission totale à la volonté de Dieu. Le terme “mahométan” utilisé épisodiquement est une grossière erreur car les musulmans adorent Dieu le Créateur de l’Univers, et non point Mohammad Son messager (paix sur lui). 
L’Islam est un mode de vie englobant toutes les sphères de l’activité humaine, il ne fait point de séparation entre le séculier et le sacré, car l’Homme est un tout indivisible. toute séparation entraîne un déséquilibre, à terme, préjudiciable à toute la société.



Qu’est-ce que le Coran?

Le Coran est l’expression littérale des paroles de Dieu telles que révélés par l’ange Gabriel à Mohammad (paix sur lui), par portion.
Le prophète lui-même l’a mémorisé et l’a dicté à son scribe. Le Coran fut donc mis par écrit du vivant du prophète et n’a jamais changé depuis, pas même un mot, et ce depuis 14 siècles.



Qui est Mohammad? (paix sur lui)

Mohammad (paix sur lui) naquit à la Mecque en 570, en Arabie. Rapidement orphelin il fut élevé par son grand-père puis son oncle. Rien de particulier ne le distinguait de ses contemporains jusqu’à l’âge de 40 ans, sinon son honnêteté reconnue (Al Amine), ainsi que ses longues méditations.
A 40 ans, en retraite pour méditation dans une grotte de la “Montagne de Lumière”, il commença à recevoir des révélations de Dieu par l’ange Gabriel. Croyant devenir fou, il fut ensuite rassuré par divers signes sur la véracité de sa mission: rappeler à l’humanité l’unicité absolue de Dieu.


La mosquée du prophète à Médine; le dôme indique
l'endroit où se trouvait sa maison et où il fut enterré




Qui sont les musulmans?

Un milliard 200 millions de musulmans occupent l’ensemble du globe. Ils proviennent d’un éventail très large de races, nationalités, cultures, et milieux géographiques. L’Islam n’est pas une religion pour les noirs, ou les arabes, ou les asiatiques: l’Islam est universel.
La traduction du mot arabe d’où dérive “musulman” veut dire “soumis totalement à la volonté de Dieu”.


Tags : Nadj
Category : Appel à l'Islam | Comments (0) | Write a comment |

L'islam en bref

Added 9/5/2012



l'islam


Les Musulmans croient en un Dieu Unique, Seul et Incomparable; ils croient aux Anges, qu'Il a créé; aux prophètes à travers qui Il a apporté Ses révélations à l'humanité; au Jour du Jugement Dernier et à la responsabilité personnelle de chacun pour ses actes; en l'autorité suprême de Dieu sur le destin de l'homme; à la vie après la mort. Les Musulmans croient en la succession de prophètes depuis Adam et avec lui Noé, Abraham, Ismael, Isaac, Jacob, Joseph, Job, Moïse, Aaron, David, Salomon, Elie, Jonas, Jean le Baptiste, et Jesus, que la paix soit sur eux. Mais le message final de Dieu pour l'homme, la confirmation de l'éternel message et la synthèse de tout ce qu'Il a révélé avant fut révélé au Prophète Muhammad (Paix et Bénédiction d'Allah sur lui) par l'archange Gabriel.

nos croyances

l'islam


L'Islam n'est pas une nouvelle religion, mais la même vérité (le même message), que Dieu a révélé à travers tous Ses Prophètes à l'humanité entière. Pour plus d'un cinquième de la population mondiale, l'Islam représente une religion ET un mode de vie à part entière. Les Musulmans suivent une religion de paix, miséricorde et de pardon, et la majorité n'a rien à voir avec les événements très graves qu'on a associé à leur foi.


REFERENCES DE L’ISLAM

Le Coran et la sunna

Le Coran est pour les musulmans la parole de Dieu révélée par fragments au Prophète Muhammad (sws) par l'intermédiaire de l'ange Gabriel pendant les vingt-trois années de sa mission. En ce sens donc, le Coran représente pour eux une parole d'absolu qui donne et prend sens au-delà des événements et des contingences de l'histoire : et ce parce qu'elle est, pour les fidèles de l'islam, le dernier message révélé aux hommes par Dieu qui, auparavant, avait envoyé d'innombrables prophètes et messagers dont Noé, Abraham, Moïse et Jésus.

Le texte coranique est, avant toute chose, un rappel aux hommes pour qu'ils reviennent à la foi originelle en Dieu et qu'ils aient de fait le comportement moral qui convient. Plus d'un tiers du Coran est constitué par l'expression du "tawhîd" : la foi en l'unicité du Créateur qui n'engendre pas et n'a pas été engendré. On trouve également évoquées les histoires des Prophètes dont la narration traduit le fait de l'essence unique des messages et de leur continuité. Tous ces passages sont propres à donner naissance à la spiritualité qui doit accompagner le croyant : leur dimension absolue est en soi logique, et légitime.


Tags : Nadj
Category : Appel à l'Islam | Comments (0) | Write a comment |

L’Importance d’Apprendre la Science de la Religion

Added 9/5/2012



La louange est à Dieu le Créateur du monde Celui Qui existe sans début, sans fin, sans endroit, sans comment et ne dépend pas du temps, rien n’est tel que Lui et Il est Celui Qui entend et Qui voit, quoi que tu puisses imaginer Dieu en est différent, et que l’élévation en degré et la préservation de sa communauté de ce qu’il craint pour elle soient accordées à notre maître MouHammad Al-’AmIn, l’Honnête, celui qui a appelé à la religion de vérité, l’islam la religion de tous les Prophètes du premier ‘Adam au dernier MouHammad.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An :

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ ءَامَنُوا قُوا أَنفُسَكُمْ وَأَهْلِيكُمْ نَاراً وَقُودُهَا النَّاسُ وَالحِجَارَةُ
(yA ‘ayyouha l-ladhIna ‘AmanOU qOu ‘anfouçakoum wa ‘ahlIkoum nAran waqOUdouha n-nAçou wa l-HijArah )

Ce qui signifie : «  Ô vous qui avez cru, préservez-vous ainsi que vos familles d’un feu dont le combustible sera d’hommes et de pierres  » [sOurat At-TaHrIm].

Il a été rapporté pour l’exégèse de ce verset que la préservation du châtiment de l’enfer a lieu par l’apprentissage de la science de la religion.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’An honoré :

{ قُلْ هَلْ يَسْتَوِي الَّذِينَ يَعْلَمُونَ وَالَّذِينَ لاَ يَعْلَمُونَ }
Ce qui signifie : «  dis sont ils équivalents ceux qui savent et ceux qui ne savent pas  », [sourat Az-Zoumar / 9].

Le Messager de AllAh, Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

« مَنْ يُرِد اللهُ به خَيْرًا يُفَقِّهْهُ في الدِّينِ إِنمَّا العِلْمُ بالتَّعَلُّمِ والْفِقْهُ بالتَّفَقُّهِ »
Ce qui signifie :  « Celui pour qui AllAh veut le bien, Il lui facilite l’apprentissage de la religion certes la science de la religion s’acquiert par transmission orale »  , [rapporté par Al-BoukhAriyy], [Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam veut dire que Dieu l'élève d'avantage en degré et qu'Il préserve sa communauté de ce que le Prophète craint pour elle ; ainsi la langue arabe est riche et le mot Salla a plusieurs sens et ici il ne veut pas dire prier mais élever en degré].

Et il a dit aussi :

« يَا أبا ذَر لأن تَغدُوَ فَتَتَعَلَّمَ ءايَة مِن كِتَاب الله خَيْرٌ لَكَ مِن أَن تُصَلّيَ مِائةَ رَكْعَةٍ ولأن تَغدُوَ فَتَتَعَلَّمَ بَاباً مِن العِلمِ خَيْرٌ لَكَ مِن أَن تُصَلّيَ أَلفَ رَكْعَةٍ »
Ce qui signifie : «  Ô AbOU Dhar si tu te déplaces et tu apprends une ‘Ayah du Qour’An tu seras plus récompensé que si tu priais cent rak3ah (des prières surérogatoires) et si tu te déplaces et tu apprends un chapitre de la religion tu sera plus récompensé que si tu priais mille rak3ah (des prières surérogatoires)  », HadIth Haçan, rapporté par Ibnou MAjah.

Ainsi la science de la religion permet de connaître ce que Dieu a ordonné et ce qu’Il a interdit et le remerciement obligatoire à Dieu c’est d’utiliser les bienfaits qu’Il nous a accordé (le cœur, l’ouïe, la vue, les mains, etc…) dans l’obéissance à Dieu c’est à dire en accomplissant les devoirs et en évitant les interdits et bien sur Dieu n’a pas besoin de nôtre remerciement car Dieu n’a besoin de rien et toutes les créatures ont besoin de Lui ; Dieu nous ordonne de Lui obéir mais Il n’a pas besoin de nôtre obéissance ; Il ne Lui advient pas de profit par l’obéissance des gens qui obéissent et il ne Lui advient pas de nuisance par la désobéissance des gens qui désobéissent ; celui qui fait ce que Dieu a ordonné sera gagnant dans l’au delà et celui qui fait ce que Dieu a interdit mérite le châtiment douloureux.

Il est un devoir pour toute personne responsable d’apprendre une part dont on ne peut se passer de la croyance, de la purification, de la prière, de la zakAt (aumône obligatoire) pour celui pour qui elle est obligatoire, du pèlerinage pour celui qui en est capable et des péchés du cœur, de la main, des yeux et autres.

Le Messager de AllAh, Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

« طلَبُ العلمِ فريضةٌ على كلِّ مُسلمٌ »
ce qui signifie :  « Quérir la science de la religion est une obligation pour chaque musulman »  , [rapporté par Al-Bayhaqiyy]

Donc il est un devoir pour toute personne responsable d’apprendre une part de la science de la religion qu’aucune personne responsable (moukallaf ) ne peut se dispenser d’apprendre. Cette part se classe en science de la croyance et en science des lois.

Parmi les choses qu’il est un devoir pour la personne responsable de connaître et de croire parmi les choses de la croyance, il y a : la foi en AllAh et en ce qui est venu de la part de AllAh et la foi en le Messager de AllAh et en ce qui est venu du Messager de AllAh. C’est par exemple la connaissance des deux témoignages et des attributs de AllAh qu’il est obligatoire de connaître, la connaissance que AllAh est exempt ta3AlA de ce qui n’est pas digne de Lui et ce qui est du même ordre. C’est porter foi au Messager de AllAh MouHammad en tout ce qu’il a transmis de la part de AllAh, que ce soit les nouvelles de ceux qui nous ont précédés ou les choses qui auront lieu entre la mort et la résurrection ou au jour du jugement, ou concernant l’autorisation ou l’interdiction des choses et ce qui est semblable à cela, ainsi que la connaissance des choses qui font sortir de l’Islam, par exemple les sortes de mécréances et comment s’en garder. Parmi ce qu’il est un devoir de connaître en matière de lois, il y a la connaissance des lois de la prière comme conditions de validité, piliers et causes d’annulation, la connaissance de la purification et des choses de ce genre.

Ces choses-là ne se prennent pas par la lecture des livres,  car il se peut qu’il y ait dans ces livres que les gens lisent des insinuations tendancieuses et des calomnies à l’encontre de la religion. Il se peut également que les gens en comprennent quelque chose qui contredit ce qu’elle était chez les gens du Salaf ou du Khalaf qui l’ont transmise de la communauté, chaque génération transmettant de la génération précédente, ce qui conduirait donc à une adoration corrompue. Il se peut encore que les gens tombent dans l’assimilation de AllAh à Ses créatures, qu’ils Lui donnent des équivalents, qu’ils tombent dans la mécréance et l’égarement. Concernant tout cela, ce n’est pas la voie d’apprentissage que les gens du Salaf et du Khalaf ont empruntée. Le HAfiDH AbOU Bakr Al-KhaTIb Al-BaghdAdiyy, un des plus grands spécialistes de la transmission du HadIth a dit : « La science ne se prend que de la bouche des savants (al-3oulamA’ ) ».

Il est par conséquent indispensable de faire l’apprentissage des choses de la religion auprès d’un connaisseur fiable qui a pris lui-même d’une personne fiable et ainsi de suite jusqu’aux compagnons. Certains gens du Salaf ont dit : « Celui qui prend le HadIth des livres on l’appelle “bouquineur”(SaHafiyy) et celui qui prend le Qour’An du MouSHaf on l’appelle “coraniste”(mouSHafiyy) et on ne l’appelle pas récitant (qAri’ ) ».

Le Messager de AllAh, Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

« مَنْ يُرِد اللهُ به خَيْرًا يُفَقِّهْهُ في الدِّينِ إِنمَّا العِلْمُ بالتَّعَلُّمِ والْفِقْهُ بالتَّفَقُّهِ »
Ce qui signifie :  « Celui pour qui AllAh veut le bien, Il lui facilite l’apprentissage de la religion certes la science de la religion s’acquiert par transmission orale »  , [rapporté par Al-BoukhAriyy]

Mouslim a rapporté dans son SaHIH, Introduction, démonstration que la transmission par chaîne de transmission orale fait partie de la religion, que l’on ne retient les versions que des gens fiables, que dire du mal des rapporteurs par ce qui est véritablement en eux est licite et que c’est de surcroît un devoir, ceci ne constitue pas une médisance interdite et encore moins un détournement de la sainte CharI3ah. Il a donc rapporté de Ibnou SIrIn qu’il a dit : «  Certes cette science est la science de la religion, faites donc particulièrement attention de qui vous prenez votre religion  ».

Si l’on entend d’un savant une parole divergeant de la religion, il incombe donc à celui qui l’a entendue de l’avertir au sujet de son erreur s’il a l’assurance que cela ne va pas entraIner un mal supérieur. Et certes AllAh ta3AlA dit :

{ كُنتُمْ خَيْرَ أُمَّةٍ أُخْرِجَتْ لِلنَّاسِ تَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَتَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنكَرِ وَتُؤْمِنُونَ بِاللهِ }
Ce qui signifie : «  Vous êtes la meilleure communauté qui ait été amenée à émerger pour les gens, vous ordonnez le bien et vous interdisez le mal, et vous croyez en AllAh  », [sOUrat 'Ali 3ImrAn / 110].

AllAh tabAraka wa ta3AlA a donc fait l’éloge de la communauté de MouHammad par cette caractéristique. Ainsi, le savant, le pieux, celui qui conseille les gens, celui qui aime sa religion, qui a des scrupules et qui craint AllAh, s’il se trompe et qu’on lui montre son erreur même devant les gens en assemblée, il revient sur son erreur et en donne l’explication aux gens.

La science et l’apprentissage de la science de la religion sont les meilleures choses auxquelles on puisse consacrer le plus précieux de son temps. En effet, la voie saine pour se préserver soi-même ainsi que sa famille du châtiment de l’enfer passe par l’apprentissage des choses de la religion, c’est-à-dire apprendre ce que AllAh a rendu obligatoire d’apprendre et éviter ce que AllAh nous a ordonné d’éviter.

AllAh tabaraka wa ta3AlA dit :

{ يَرْفَعِ اللهُ الَّذِينَ آمَنُوا مِنكُمْ وَالَّذِينَ أُوتُوا الْعِلْمَ دَرَجَاتٍ }
Ce qui signifie : «  AllAh élève en degré ceux d’entre vous qui ont cru et qui ont acquis la connaissance  », [sOUrat Al-MoujAdalah / 11].

L’esclave de AllAh ne peut être vertueux qu’avec la science jointe à la pratique, c’est-à-dire en apprenant les choses de la religion puis en mettant en pratique sur lui-même ce qu’il a appris. Celui donc qui a appris et a œuvré conformément à ce qu’il a appris, celui-là est la personne qui sait comment orienter son cœur et ses organes dans l’obéissance à AllAh. C’est ainsi que le musulman parvient aux qualités de grand mérite. Il se sert alors de son ouïe dans le but de recevoir la science par transmission orale et il se sert de sa langue pour la révision de cette science et aussi pour transmettre ce qu’il a appris.

En effet, le Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit :

« بَلِّغوا عَنِّي وَلَوْ ءَايَةً »
Ce qui signifie : «  Transmettez de moi ne serait-ce qu’une ‘Ayah  », [rapporté par Al-Boukhâriyy].

Et il a dit  :

“خَيْرُ النَّاسِ مَنْ تَعَلَّمَ وعَلَّّمَ” رواه البَيهَقِيُّ
ce qui signifie : «  Le meilleur d’entre les gens, est celui qui a apprit et qui a enseigné  » rapporté par Al-Bayhaqiyy.

Conformément à ce qui vient d’être dit nous vous invitons à venir assister aux nombreuses assemblées de science de la religion organisées dans les  centres islamiques  dont vous trouverez les adresses en cliquant sur le lien (pour les autres adresses  contactez nous

Que Dieu vous guide ainsi que nous-mêmes. Nous serons là, si Dieu veut, pour répondre à vos questions et vous aider à approfondir davantage vos connaissances. Vous êtes bienvenus.

الحمد لله رب العالمين
La louange est à ALLAh, le Créateur du monde.


Tags : Nadj
Category : Appel à l'Islam | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |